Bonnes pratiques de la savonnerie SAF

Avant de vous lancer dans la confection de vos savons SAF, voici quelques rappels primordiaux :

LES BONNES PRATIQUES DE FABRICATION DES SAVONS SAF

A. LA MÉTHODE

La saponification à froid est la méthode la plus simple pour réaliser des savons artisanaux chez vous.

Elle nécessite un calcul précis de la quantité de soude nécessaire à la saponification. Le mélange huiles + soude (diluée) est réalisé à température ambiante.

La saponification est une réaction totale : elle continue jusqu’à épuisement de l’un des réactifs (huiles ou soude).

Savon funnel aux plantesPour garantir que le savon de soit pas caustique, il faut qu’il y ait un excès d’huiles, c’est-à-dire qu’il n’y ait pas tout à fait assez de soude pour transformer toute l’huile en savon. La saponification s’arrêtera alors quand toute la soude sera consommée. Il subsistera donc un excès d’huile non saponifiée dans le savon final qui est dit « surgras ». Ce « sur-graissage » va apporter une plus grande douceur et que les propriétés des huiles et des beurres insaponifiés (nourrissantes, adoucissantes…) dans le savon.

La saponification est une réaction assez lente à température ambiante. En saponification à froid, le savon doit donc subir une « cure » (temps de séchage) d’au moins 4 semaines après fabrication, pour laisser à la saponification le temps de bien se terminer. La cure permet aussi au savon de sécher.

Il existe 2 manières de surgraisser un savon :

1. La réduction de soude
C’est le fait d’utiliser moins de soude que ce qui est théoriquement nécessaire pour saponifier toutes les huiles dans le mélange. De cette façon, la soude sera entièrement consommée par la saponification et il restera une portion d’huiles non saponifiées dans le savon. Cela signifie que l’on réduit la quantité de soude initiale.

La réduction de soude est essentielle comme marge de sécurité, car les indices de saponification servant au calcul de la quantité de soude à ajouter sont des moyennes et peuvent varier. Nous vous recommandons de toujours choisir une réduction de soude d’au moins 5% par sécurité.

2. Le surgraissage additionnel au moment de la trace
Il est aussi possible d’ajouter de l’huile végétale (ou un beurre végétal préalablement fondu) au moment de la « trace » , c’est-à-dire en fin de préparation. Cette huile restera en très grande partie non saponifiée. Cela est particulièrement intéressant avec les huiles onéreuses, sensibles à la température, ou les huiles et beurres dont on souhaite profiter des propriétés en particulier.

Mais qu’est-ce que la soude caustique ?

soude_caustiqueLa soude est un produit extrêmement caustique (très corrosif, provoque de graves brûlures) qu’il convient de manipuler avec la plus grande précaution. La soude ou hydroxyde de sodium est le réactif qui permet la transformation des huiles en savon. Vous pouvez acheter la soude pour faire vos savons dans les magasins de bricolage ou drogueries.
Elle peut se présenter sous forme solide (pure), ou diluée dans l’eau (lessive de soude). Dans ce dernier cas, la concentration de la solution doit être indiquée sur la bouteille, choisissez-la entre 30 et 35%.
Attention : ne pas confondre la soude caustique (hydroxyde de sodium) avec les cristaux de soude (carbonate de sodium) ou le bicarbonate de soude, qui ne peuvent pas être utilisés en saponification !

Comment la calcule-t-on ?

C’est une étape très importante, car si le calcul n’est pas correct, le savon risque d’être caustique, c’est-à-dire corrosif sur la peau. Quelle que soit la source de votre recette, il est recommandé de toujours recalculer la quantité de soude indiquée.

Il existe de nombreux site vous permettant de calculer la quantité de soude et d’eau nécessaire à la fabrication de votre savon :

Soapcalc  
Mandrulandia  
Thesage
Calculateur Aroma-Zone
Coop coco feuille de calcul très bien faite, et très complete, idéal pour travailler hors connexion!
Si vous souhaitez faire vos calculs à la main voici quelques liens vers des sites proposant une liste des indices de saponification des huiles rêvons savon et un autre trouvé sur  les Lys blanc de Vénus, mais il en existe bien d’autres 😉

Le calcul de la quantité de soude permet de déterminer la quantité nécessaire pour saponifier les huiles de votre mélange. Le  résultat du calculateur vous fournira un tableau indiquant les quantités de soude calculées pour chaque huile ainsi que les différentes « réductions de soude » comprenez (sur-graissage).

 
B. LA SÉCURITÉ
  • Préparez votre environnement : dégagez, nettoyez votre plan de travail et éloignez enfants, animaux…
  • Protégez-vous : portez des gants de ménage épais et montants, lunettes de sécurité, vieux vêtements à manches et jambes longues et si possible un tablier ou une blouse.
  • Utilisez du matériel résistant : pyrex, verre, silicone, plastique résistant à la chaleur, inox (évitez les autres métaux)
  • Versez toujours la solution de soude dans le mélange huileux pas l’inverse.
  • Choisissez un récipient de taille appropriée et maintenez bien votre mixer au fond du mélange.
  • En cas de projection de soude ou de pâte à savon, rincez immédiatement et abondamment à l’eau.
  • Gardez vos gants et tenez vos moules remplis hors de portée des enfants.
  • Portez encore des gants lors du démoulage de vos savons car ceux-ci peuvent encore être caustiques.
  • Respectez une période de cure d’au moins 4 semaines avant de commencer à utiliser vos savons.

Vous êtes maintenant fin prête à réaliser vos cosmétiques et vos savons en toute sécurité ! 😀

Publicités